covid_edited.jpg

Mesures Sanitaires COVID

Infos Covid-19

Bien que nous n’ayons évidemment pas attendu la pandémie de Covid-19 pour respecter de très bonnes règles d’hygiène, les évènements récents nous ont obligés à redéfinir la notion de « propreté » au sein notre établissement.

 

Aussi, et pour assurer autant le bien-être de nos hôtes que la sécurité sanitaire de tous, voici nos 7 règles d’or désormais en vigueur dans notre maison.


On en rigole un peu, bien sûr, mais nous prenons tout cela très au sérieux. Cela dure depuis plus d'un an, mais aussi bien avant pour bon nombre de ces mesures de bon sens.

1. Aération

L’air sain de la campagne, le souffle printanier qui emplit la chambre lorsque l’aube pointe. Bientôt l’été...

 

Il est déjà là, tapi dans les rayons encore timides d’un soleil qui s’affirme.


L’air, donc, qui virevolte et se renouvelle dans nos intérieurs. Il est notre souci premier, c’est lui que nous respirons, lui dont nous assurerons la qualité.

Certes, et ce n’est pas d’hier, nous n’avons jamais pour habitude d’organiser des barbecues indoor, et moins encore dans les espaces dédiés à nos hôtes, mais nous aimons dépolluer l'air intérieur par des grandes séances d'ouverture des baies vitrées, quelque soit la saison.

2. Respect des gestes barrières

Il y a encore quelques mois, l’évocation de « gestes barrières » vous aurait fait penser aux gardes du même noms qui sécurisaient les routes quand passaient les trains - qui, alors, pouvaient en cacher d’autres.

Mais aujourd’hui, et à force de l’avoir entendu incessamment répété, vous savez ce que ces gestes recouvrent : masques, gels, et distanciation sociale, le triptyque victorieux contre la propagation du virus qui a fait si soudainement irruption dans nos vies.

Nous respectons à la lettre les directives édictées par les instances sanitaires concernant le nettoyage des chambres et la préparation des petits-déjeuners et des repas.

 

De même, nous faisons le nécessaire pour les rappeler et les faire respecter aux quelques hôtes indélicats - heureusement très rares - qui se sentirait non concernées ou invulnérables.

Difficile cependant d’appliquer la « distanciation sociale » au nettoyage d’une chambre, nous n’avons pas encore de robot assez évolué pour ramasser les serviettes qui gisent dans la salle de bain ou réaliser un nettoyage correct sans laisser de trace. Nous intervenons donc pour le ménage lorsque vous n'êtes pas dedans et pouvons, sur demande express de votre part, ne pas réaliser le ménage quotidien.

3. Utilisation d'un bon désinfectant

En période de pandémie, peut-on distinguer le « bon » du « mauvais » désinfectant ? En soit, un désinfectant désinfecte, c’est entendu et c’est déjà très bien. Un désinfectant qui dégraisse, c’est un dégraissant. Et un désinfectant qui « diffuse des huiles essentielles de lavandes et d’écorce d’orange », c’est une arnaque.

Nous utilisons des produits ménagers désinfectants virucides éco-labellisés.

C’est à dire que non seulement ils éliminent les germes, bactéries et virus, mais qu’ils respectent l'environnement en n’émettant pas de substances toxiques rémanentes.

4. Les éléments à nettoyer et à désinfecter

Nous portons une attention particulière à toutes les zones qui ont pu être en contact avec les précédents occupants de votre chambre et des espaces communs (liste non exhaustive et dans le désordre !)

  • Poignées de porte

  • Interrupteurs

  • Télécommandes

  • Tables

  • Rebords et poignées de fenêtre

  • Clés

  • Sèche-cheveux

  • Garde-corps

  • Poubelles et bacs de recyclage

  • Lavabos

  • Toilettes et commandes

  • Poignées de robinet

  • Douches

  • Parois et portes de douche

  • Distributeurs de shampoing/gel douche et de savon

  • Cintres

  • Tables de nuit

5. Utilisation de fournitures jetables

Nous avons fait le choix de ne pas utiliser de fournitures de nettoyage jetable : une pandémie mondiale menaçant la survie de l'humanité ne doit pas être une excuse pour la destruction de son environnement (ce qui, l'un dans l'autre, aurait peu ou prou les mêmes conséquences !)

 

Lors de nos interventions de ménage, chaque chambre dispose de ses propre lots de lingettes microfibres lavables afin d’être sûrs de ne pas transférer le virus d’une chambre à une autre . On ne veut pas tout partager non plus !

 

Nous utilisons les codes couleurs des méthodes HACCP utilisés dans l'industrie de l'hygiène, afin de s'assurer que votre table ne sera jamais nettoyée avec la même lingette que celle des toilettes !

 

C'est un de nos anciens métier, donc pour cela aussi, nous n'avons pas attendu la pandémie !

6. Lavage des tissus à haute température

Tous nos tissus (draps, linges de toilettes, linge de table, ...) sont lavés à haute température.

 

Après avoir tenté 600°C et constaté une déperdition certaine du matériel dans le processus de lavage - ainsi que dans le personnel assigné à ces tâches - nous avons opté pour un 60°C ce qui, en comparaison fait nettement plus modeste, mais est néanmoins suffisant et beaucoup plus adapté pour peu que vous teniez à pouvoir profiter de nos fournitures à base de textiles.

 

Les lingettes microfibres utilisées lors des opérations de ménage sont quand à elles lavées à 90°C.

7. Retrait des documents et objets non indispensables

Exceptionnellement, nous retirerons tous les documents et objets non indispensables conformément aux demandes des autorités :

  • éléments de décoration douteux,

  • documentations rébarbatives sur le musée du dé à coudre situé pourtant à 2 km,

  • annuaire daté de 1991.

En revanche, on ne peut toujours rien faire pour votre beau-frère...

Rassurez-vous, dès que les autorité l'autoriserons à nouveau, nous remettrons tout cela en place... sauf votre beau-frère !